Purificateur d’air intégré en faux-plafond

La dalle de plafond traitante Zephyros, intégrée dans les plafonds suspendus, permet d’assainir l’air dans les bureaux, sanitaires, commerces .

Source :  Zephyros par Horzair

Dans la plupart des espaces publics, il est difficile de trouver des emplacements adéquats pour fixer des appareils de traitement de l’air. Le manque de place au mur,  l »absence d’étagères, les risques de dégradation des purificateurs d’air, les vols récurrents, font partie des problèmes auxquels font face les propriétaires des locaux ou leurs gestionnaires.

Horzair, une entreprise française, a mis au point des dalles traitantes (modèle déposé INPI) de la famille Zephyros, qui remplaçent élégamment quelques-une des dalles qui garnissent les plafonds suspendus, qui sont courant dans les ERP.
Epuration de l'air par une dalle traitante Zephyros pour les plafond suspendus
Ces dalles « cohabitent » avec les luminaires, détecteurs de fumées et bouches de ventilation ou de climatisation. Ils peuvent être rapidement installés, puisqu’il leur suffit d’être posées sur les structures standards de plafond suspendu puis branchées sur une prise de courant.

Traitement continu des réfrigérateurs et chambres froides positives

présentoir réfrigéré de boucherie

 

Nous ne nous intéressons ici qu’aux équipements frigorifiques positifs. Ceux qui maintiennent une température négative (essentiellement les congélateurs) doivent être traités différemment :

 

  • La congélation prévient les émissions d’odeurs et de COV,
  • Certaines techniques sont sensibles à la température et ne fonctionnement plus dès qu’il y a risque de givrage

 

Types de matériels concernés

Nos compétences visent les applications professionnelles, par exemple dans les magasins (boucheries, pâtisseries, épiceries, …), supermarchés, hotels, restaurants et snacks.

  • Vitrines réfrigérées
  • Présentoirs réfrigérés
  • Buffets à libre-service
  • Chariots de service
  • Réfrigérateurs professionnels
  • Chambres froides positives

vigtrine réfrigérée design armoire patissiere refrigereevitrine refrigeree

Produits alimentaires stockés

Tous les produits alimentaires réfrigérés sont potentiellement concernés, toutefois les plus sensibles sont ceux qui :

  • évoluent rapidement sous l’effet de gaz de maturation, comme certains fruits,
  • produisent des gaz odorants, par exemple les poissons ou certains fromages,
  • constituent des supports de développement bactériens rapides,
  • ont un processus de putréfaction rapide, comme les abats animaux. 

rayon des fromages, présentoir réfrigéré ouvert étalage réfrigéré de poissons frais comptoir réfrigéré pour sandwiches

Traitement continu : désodorisation ou désinfection ? traitement d’air ou des surfaces ?

La désodorisation et l’élimination des composés volatils d’une part et la désinfection d’autre part, sont deux problématiques différentes, bien que certaines solutions permettent de réaliser au moins partiellement ces deux objectifs.

Il faut aussi distinguer le traitement des surfaces internes de l’équipement de réfrigération du traitement de l’air qu’il contient. Les contraintes (dont les normes), la nature des exigences (aspects sanitaires ou hygiène et confort) nécessitent des techniques différentes.

 

Des odeurs qui dérangent culture des germes lors de la contamination de surfaces
Molécules volatiles présentes dans l’air
(COV et odeurs)
Germes en suspension dans l’air
Émissions de gaz par les composants de l’appareil ou depuis les incrustations et liquides collés sur les surfaces Colonisation des surfaces par des germes

 

L’hygiène de l’air (germes, odeurs et COV – ci-dessus sur fond bleu) dans les équipements frigorifiques n’a pas encore fait l’objet de normes et réglementations. Elle est toutefois aussi importante que l’hygiène des surfaces, puisque l’air peut être le vecteur de

  • contaminations croisées, de
  • modifications des arômes, et de
  • perceptions négatives sur la qualité des produits alimentaires.

 

La désinfection des surfaces (ci-dessus sur fond jaune) est maîtrisée en suivant les méthodes HACCP en sécurité alimentaire. Des réglementations sanitaires préviennent efficacement les risques dans l’ensemble de la chaîne agroalimentaire. La maintenance des équipements frigorifiques fait habituellement appel à des liquides bactéricides aspergés ou nébulisés et des processus de nettoyage traditionnel.

Techniques de maîtrise de l’hygiène des équipements frigorifiques

Tout en excluant l’épandage de liquides bactéricides, nous rappelons ci-dessous quelques techniques appropriées au traitement des équipements frigorifiques :

  • Oxydation à l’ozone
  • Épandage de ions oxygène
  • Traitement dans un plasma froid DBD
  • Inhibition par nano-particules d’argent

Nous ignorons ici sciemment la photooxydation catalytique, qui ne nous paraît pas suffisamment robuste pour l’application dans les équipements frigorifiques, la condensation cryogénique et l’oxydation thermique qui sont trop onéreuses pour traiter les faibles concentrations de polluants visées, l’adsorption sur charbon actif et la filtration moléculaire qui sont trop sélectives.  

 

Désinfection à l’ozone

chambre froide construite sur mesureL’injection d’ozone gaz dans les chambres froides est une techniques courante de maîtrise en continu de la microbiologie. Cette technique permet de détruire les microbes (virus, bactéries, moisissures, levures) et d’éliminer les mauvaises odeurs.

Contrairement à certains produits biocides, l’ozone ne présente aucun danger pour les aliments stockés dans les chambres froides, puisqu’il se recombine naturellement et progressivement en dioxygène, sans laisser de résidus.

Cette technique permet d’augmenter la durée de conservation des produits et de préserver leurs arômes en évitant les contaminations olfactives croisées. Elle est toutefois réservée à un environnement professionnel, avec un accès peu fréquent et non ouvert au public. En effet, l’ozone est agressif pour les poumons à partir d’une concentration relativement faible.

 

Épandage d’ions

Refrigerateur Gorenje avec systeme AirIonLes ions négatifs produits par décharge à haute tension à partir de l’oxygène de l’air ont un effet inhibiteurs sur les bactéries et virus aéroportés. Ils permettent de ralentir la dégradation des aliments.

A l’instar de plusieurs fabricants chinois de réfrigérateurs, Gorenje commercialise des modèles équipés de leur système “IonAir”.

Des procédés similaires sont utilisés dans de nombreux épurateurs d’air et dans des appareils ménagers comme des aspirateurs et des sèche-cheveux.

 

 

Traitement par plasma froid DBD

Traitement de l'air DBD avec appareils HorzairImitant les éclairs qui nettoient l’atmosphère de sa pollution, la technologie DBD, ou de “Décharges à Barrière Diélectrique”, produit des décharges électriques contrôlées.

Un tube de quartz est soumis à une haute tension électrique entre sa face interne et la surface externe. Cela produit des décharges contrôlées qui, en agissant sur l’oxygène et la vapeur d’eau contenus dans l’air, créent un plasma froid de ions oxygène positifs et négatifs, de ions OH et de radicaux O et OH.

Ions et radicaux résultent donc de mécanismes naturels qui se produisent dans l’atmosphère, pendant les orages, lors de forte pluie, près de chute d’eau ou lorsque la neige se transforme en vapeur sous l’effet des rayons du soleil. Nous en respirons donc fréquemment et sans dommage pour notre organisme.

Par son innocuité en présence humaine, sa consommation énergétique très réduite et sa capacité à être intégrée dans des systèmes de ventilation et de climatisation, cette technique équipe déjà des chambres froides et devrait se développer rapidement dans les autres équipements frigorifiques professionnels.

 

Utilisation des nanoparticules d’argent dans les réfrigérateurs

Photo de nanoparticules d'argent, prise en microscopie electroniqueL’argent est utilisé depuis longtemps pour ses propriétés antiseptiques. Il est l’éléments actif principal de nombreux sprays désinfectants. Les ions argent libérés peuvent pénétrer dans la membrane des bactéries et empêcher leur reproduction.

Les nanoparticules d’argent (“nano-argent”) sont un produit des nanotechnologies de développement récent. Elles sont fréquemment utilisées sous forme de filtres dans des épurateurs d’air pour désinfecter l’air ambiant.  

On les utilise aussi en revêtement du gainage interne du réfrigérateur, pour éviter le développement bactérien sur les surfaces et réduire les risques de contamination alimentaire. Les particules de nano-argent sont capables de décimer des bactéries telles Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Listeria monocytogenes, Salmonella Typhimurium. Des filtres à nano-argent peuvent aussi être incorporé dans un système de filtration de l’air intégré aux réfrigérateurs, pour accélérer la désodorisation.

La marque Samsung produit des épurateurs d’air, des lave-linge et des réfrigérateurs qui utilisent cette technologie.

Actuellement, il semble que seuls des réfrigérateurs destinés aux ménages utilisent le nano-argent en revêtement des parois : les normes d’hygiène strictes que les professionnels (restaurants, boucheries, grandes surfaces, etc) doivent respecter réduisent fortement les risques et ainsi rendraient la technologie nano-argent moins utile pour eux …

Séduisantes, ces technologies présentent toutefois des risques :

pour les travailleurs, liés à leur toxicité pendant leur mise en oeuvre et lors du recyclage,
pour les utilisateurs, lorsque ces nanoparticules d’argent sont accidentellement rejetées dans l’environnement (usure par abrasion de l’intérieur du frigo – frottement, nettoyage).